Installation de stockage provisoire (Pégase) et installation d'entreposage à sec de combustibles nucléaires (Cascad)

Le réacteur Pégase a été mis en service en 1964, puis exploité une dizaine d’années sur le site de Cadarache. Par décret du 17 avril 1980, le CEA a été autorisé à réutiliser l’installation Pégase (INB 22) pour entreposer des substances radioactives, en particulier des éléments combustibles irradiés en piscine.

En bref

107

Lettres de suite d'inspection

6

Consultations du public

6

Avis d'incidents

31

Rêglementation

Dans le cadre des opérations préparatoires au démantèlement (OPDEM), le CEA a déposé deux dossiers de demande d’autorisation à l’ASN en juin 2021 portant sur la mise en place du projet de désentreposage des combustibles araldités de Pégase, dénommé projet « DECAP », à destination de l’installation Cascad. Le projet DECAP a été autorisé en août 2022 par décision n° CODEP-DRC-2022-033330. Dans le cadre de ce projet, le CEA a également transmis à l’ASN, en juillet 2022, une demande de réception d’étuis de combustibles entreposés dans le périmètre de l’INBS de Cadarache, et provenant historiquement de la piscine de Pégase. Cette demande a conduit l’ASN à engager un processus de modification de la décision n° CODEP-CLG-2017-006524 modifiée relative aux opérations de désentreposage de l’installation Pégase. Cette modification sera soumise à consultation du public en 2023.

Date de la dernière mise à jour : 25/05/2023