Laboratoire de purification chimique (LPC)

Les activités du LPC (INB 54) étaient associées à celles de l’ATPu : contrôles physico‑chimiques et examens métallurgiques, traitement des effluents et déchets contaminés. Les deux installations ont été arrêtées en 2003 et sont en cours de démantèlement.

En bref

112

Lettres de suite d'inspection

5

Consultations du public

12

Avis d'incidents

41

Rêglementation

L’ATPu (INB 32) assurait la production d’éléments combustibles à base de plutonium, destinés aux réacteurs à neutrons rapides ou expérimentaux à partir de 1967, puis, de 1987 à 1997, aux réacteurs à eau sous pression (REP) utilisant du combustible MOX. Les activités du LPC (INB 54) étaient associées à celles de l’ATPu : contrôles physico‑chimiques et examens métallurgiques, traitement des effluents et déchets contaminés. Les deux installations ont été arrêtées en 2003 et sont en cours de démantèlement.

Les opérations liées à la surveillance, l’entretien et l’exploitation, la gestion et la surveillance des déchets solides et des effluents liquides (caractérisation, regroupement, évacuation) se sont poursuivies et ont permis la réduction du terme source des deux installations.

En ce qui concerne l’ATPu, conformément au dernier planning proposé par le CEA en novembre 2020, l’ensemble des campagnes de traitement des fûts riches en radionucléides émetteurs alpha issus de l’INB 56 est terminé.

En ce qui concerne le LPC, plusieurs boîtes à gants ont été démantelées. Le poste HT/BT a été déplacé, en lien avec la modification des utilités nécessaires pendant les phases de démantèlement de l’INB. Le chantier de dépose du procédé de cryotraitement s’est également poursuivi.

Date de la dernière mise à jour : 25/05/2023