Réacteurs en démantèlement A1 et A2 de Saint-Laurent-des-Eaux

Le site de Saint-Laurent-des-Eaux comprend aussi les installations à l'arrêt et en cours de démantèlement de deux réacteurs de la filière UNGG (uranium naturel-graphite-gaz). L’ancienne centrale de Saint‑Laurent‑des‑Eaux constitue une installation nucléaire de base qui comprend deux réacteurs UNGG « intégrés », les réacteurs Saint‑Laurent‑des‑Eaux A1 et A2. Leur mise à l’arrêt définitif a été prononcée respectivement en 1990 et 1992. Le démantèlement complet de l’installation a été autorisé par le décret du 18 mai 2010.

À l’issue de l’analyse des rapports de conclusions du réexamen périodique portant sur l’ensemble des réacteurs UNGG, l’ASN a indiqué en décembre 2021 n’avoir pas d’objection à la poursuite d’exploitation de l’INB 46 (réacteurs Saint-Laurent A1 et A2). Elle vérifiera, dans le cadre de l’instruction des nouveaux dossiers de démantèlement de ces réacteurs, qui ont été déposés par EDF fin 2022 pour exposer la nouvelle stratégie de démantèlement « en air », que les opérations de démantèlement sont réalisées dans de bonnes conditions de sûreté et de radioprotection, et dans des délais maîtrisés.

En bref

45

Lettres de suite d'inspection

3

Consultations du public

2

Avis d'incidents

24

Rêglementation

Date de la dernière mise à jour : 25/05/2023